news-details

Settlement of Barrick Gold Lawsuit Against the Authors and the Publisher of Noir Canada (English/Français)

October 18, 2011

Version française ci-dessous

Settlement of Barrick Gold Lawsuit Against the Authors and the Publisher of Noir Canada
October 18, 2011


PDF (11 KB)

 

Barrick Gold Corporation (“Barrick”), Alain Deneault, Delphine Abadie and William Sacher (collectively the “Authors”) and Les Éditions Écosociété Inc. (“Écosociété”) announce that they have settled out of Court the action in defamation instituted by Barrick in April 2008 before the Superior Court of Québec in relation to Noir Canada: pillage, corruption et criminalité en Afrique (“Noir Canada”) written by the Authors and published by Écosociété (the “Action”).

In order to settle the litigation with Barrick, Écosociété puts an end to the publishing and reprinting Noir Canada and made a significant payment to Barrick.

A portion of Noir Canada makes statements regarding Barrick’s alleged involvement in Tanzania in 1996. The Authors acknowledge that they have no evidence of involvement of Barrick in Tanzania in 1996 and that Barrick and other parties contest the allegations surrounding the events at the Bulyanhulu concession in 1996.

With respect to the content of Noir Canada relating to the Congo, Barrick acknowledges that the thesis of the Authors and of several other parties is that the presence of minerals, including gold, in the Congo was one of the principal reasons at the origin of conflicts in such country and that the presence of multinational resource companies in a region at war such as the Great Lakes region of Africa may have unexpected and serious consequences.

The Authors acknowledge that while these issues were extensively studied by a group of experts of the United Nations, in 2001-2002, the resulting report did not identify any involvement of Barrick. The Authors acknowledge that Barrick has presented documents and testimony indicating that it had only very limited presence in the Congo in the summer of 1996 carrying out exploration work on a small part of a 82,000 km2 mining concession and indicating that Barrick had no involvement in the conflicts in the Congo. The Authors acknowledge that they have no evidence to the contrary.

Barrick, the Authors and Écosociété agree that the Action instituted by Barrick and the writing and publishing of Noir Canada by the Authors and Écosociété were undertaken in good faith, and in the belief that they were legitimate.

The Authors reiterate what they indicated in the introduction of Noir Canada, namely that “this work is not a summary condemnation of the companies” referred to in the book and that they had not given themselves the mandate to ultimately ensure the veracity of the allegations that the book developed from public documents. The Authors maintain that Noir Canada was written to provoke a public debate about controversies surrounding the presence of Canadian interests in Africa and to call for the creation of a public inquiry about this Canadian presence in Africa. They still maintain this position and continue to inquire about the role of private corporations active as commercial partners with African political representatives engaged in armed conflicts.

Écosociété considers that Noir Canada is relevant and of public interest, that the thesis developed constitutes an essential contribution to critical thinking and deserved to be published. Écosociété intends to pursue its mission as an independent publisher that publishes essays of public interest which aim to stimulate public debates.

  

Règlement de l’action de Barrick Gold contre les auteurs et l’éditeur de Noir Canada


PDF (11 KB)

Barrick Gold Corporation (« Barrick »), Alain Deneault, Delphine Abadie et William Sacher (collectivement, les « Auteurs ») et Les Éditions Écosociété Inc. (« Écosociété ») annoncent qu’ils ont réglé hors Cour l’action en diffamation intentée par Barrick en avril 2008 en Cour supérieure du Québec en relation avec le livre Noir Canada: pillage, corruption et criminalité en Afrique (« Noir Canada ») écrit par les Auteurs et publié par Écosociété (l’« Action »).

Afin de régler le litige qui l’oppose à Barrick, Écosociété met fin à la publication et l’impression de Noir Canada et a effectué un paiement significatif à Barrick.

Une partie de Noir Canada se rapporte à des allégations concernant l’implication alléguée de Barrick en Tanzanie en 1996. Les Auteurs reconnaissent qu’ils n’ont pas de preuve d’implication de Barrick en Tanzanie en 1996 et que Barrick et d’autres parties contestent les allégations entourant les événements à la concession de Bulyanhulu en 1996.

En relation avec le contenu de Noir Canada concernant le Congo, Barrick reconnaît que la thèse des Auteurs et de plusieurs autres personnes est à l’effet que la présence de plusieurs ressources minérales, dont l’or, au Congo était un des principaux motifs à l’origine des conflits dans ce pays et que la présence de compagnies minières transnationales dans une région en guerre, telle les Grands Lacs africains peut avoir des conséquences imprévues et sérieuses.

Les Auteurs reconnaissent que bien que ces questions aient été étudiées de façon approfondie par un groupe d’experts des Nations Unies, en 2001-2002, ces experts n’ont fait aucune mention de Barrick. Les Auteurs reconnaissent que Barrick a présenté des documents et témoignages indiquant qu’elle n’a eu qu’une présence très limitée au Congo à l’été de 1996 exécutant du travail exploratoire sur une petite partie d’une concession minière de 82 000 km2 au Congo et indiquant qu’elle n’a eu aucune implication dans les conflits au Congo.  Les Auteurs reconnaissent qu’ils n’ont aucune preuve à l’effet contraire.

Barrick, les Auteurs et Écosociété conviennent que l’Action instituée par Barrick et l’écriture et la publication du livre Noir Canada par les Auteurs et Écosociété ont été entreprises de bonne foi et avec la conviction qu’elles étaient légitimes.

Les Auteurs réitèrent ce qu’ils ont écrit dans l’introduction de Noir Canada, à savoir que « cet ouvrage ne constitue pas une condamnation sommaire de sociétés » qu’il cite, et qu’ils ne s’étaient pas donné pour mandat d’assurer ultimement la véracité des allégations que le livre développe à partir de documents publics. Les Auteurs maintiennent que Noir Canada a été écrit afin de susciter un débat public sur la présence controversée d’intérêts canadiens en Afrique et d’en appeler à la création d’une commission d’enquête sur cette présence canadienne en Afrique. Ils maintiennent toujours cette position et continuent de s’enquérir du rôle des sociétés privées actives en tant que partenaires commerciaux auprès de représentants politiques africains engagés dans des conflits armés.

Écosociété considère que Noir Canada est pertinent et d’intérêt public, que la thèse qui y est développée constitue une contribution essentielle à la pensée critique et méritait d’être publiée. Écosociété entend poursuivre sa mission d’éditeur indépendant qui publie des essais d’intérêt public visant à susciter des débats de société.

Email Alerts

Email Address *
Mailing Lists *


 
Enter the code shown above.

By providing your e-mail address, you are consenting to receive press releases, quarterly and annual reports, presentations and other information concerning Barrick Gold Corporation and its affiliates and partners. You may withdraw your consent at any time using the unsubscribe link below.

Unsubscribe

Email Address:  *
Gold  $ 1,256.12 +2.37 +0.19% Volume: December 15, 2017
ABX NYSE  $ 14.06 -0.11 -0.78% Volume: 16,848,955 December 15, 2017
ABX TSX  $ 18.13 +0.07 +0.39% Volume: 7,279,132 December 15, 2017
Gold  $ 1,256.12 +2.37 +0.19% Volume: December 15, 2017

Our vision is the generation of wealth through responsible mining — wealth for our owners, our people, and the countries and communities with which we partner.

World Gold Council MemberMember of ICMM

En Español